Je suis trop contente de vous présenter mon invitée du jour. Tellement contente que vous risquez d’en entendre parler encore un petit moment ! En effet aujourd’hui j’accueille Diane Ballonad Rolland que vous connaissez peut-être mieux sous le nom de son premier blog Zen et Organisée. Pour moi Diane représente la bienveillance et la réussite dans ce qu’elle a de plus pur : arriver à gagner sa vie en étant totalement en phase avec elle-même, alignée !

Cela faisait longtemps que je planifiais ce “Be My Guest” ! Et le temps file vite, trop vite (surtout pour moi qui n’ai pas encore atteint le niveau “maîtrise parfaite” de mon organisation). Mais finalement l’attente a du bon car l’actualité récente de Diane était une occasion rêvée de passer à l’action : nouveau site, nouveau livre et nouveaux ateliers en ligne … rien que cela.

Comment fait-elle pour être aussi efficace ? C’est vrai qu’elle force mon admiration mais je crois connaître son secret. Je pense que Diane suit ses propres conseils, elle est zen et organisée ! Il est là son secret !

Si vous vivez dans la brousse, ou toute autre zone sans wifi, et que vous n’avez jamais entendu parler de Diane et de son blog … poursuivez la lecture, vous ne serez pas déçue !


Avant de parler de ton activité, si on parlait un peu de toi…

Je m’appelle Diane, j’ai 42 ans (ouff, déjà!), je suis coach, consultante et formatrice en organisation et gestion du temps, et la maman imparfaite (forcément !) de 3 enfants (17, 15 et 6 ans).

Jamais facile de parler de soi finalement, je ne suis pas toujours très à l’aise dans cet exercice… D’habitude, c’est moi qui interviewe !

diane_zen_organisée

Raconte-nous ton activité

En (très) résumé, j’ai créé mon activité, Zen & Organisée, début 2011 pour aider les femmes, débordées, fatiguées, stressées par les contraintes de la vie quotidienne à se réapproprier leur temps et à (re)trouver leur équilibre.

J’y parviens de plusieurs manières, à travers un blog d’abord, Zen & Organisée, que j’ai créé en novembre 2010 et qui réunit aujourd’hui plus de 35 000 femmes actives par mois, mais aussi à travers différentes prestations, parfois complémentaires entre elles : ateliers en ligne, coaching individuel, formations pdf, ateliers et formations en entreprise, etc.

Comment t’est venue cette idée ?

Cette idée s’est progressivement installée en moi, au fil de ma propre expérience de femme et de mère, qui a aussi connu des périodes plus ou moins intenses de surmenage ou d’épuisement. C’est un projet qui a mis du temps à mûrir, qui est venu frapper à ma porte à plusieurs reprises et que j’ai décidé de formaliser concrètement en 2010.

Est-ce que te lancer dans l’entrepreneuriat était un rêve de longue date, une idée nouvelle ou une nécessité ? Explique.

En réalité, aucun des trois.

J’ai connu l’entrepreneuriat très jeune, à 24 ans. Je travaillais alors dans la communication et les relations-presse, sur Paris. J’avais créé à cette époque 1.2.3 Com, un service de presse à la carte pour les PME-TPE, et j’accouchais au même moment de mon 1er enfant, qui a 17 ans aujourd’hui ! J’exerçais à ce moment-là en tant qu’attachée de presse freelance.

J’ai par la suite créé et co-dirigé une agence conseil en relations-presse sous un autre statut, j’étais alors gérante majoritaire de SARL, avant d’en créer une troisième, sous forme de société anonyme, je suis alors devenue à 28 ans Présidente Directrice Générale. J’attendais alors mon 2ème enfant !

L’entrepreneuriat est pour moi une seconde nature. C’est quelque chose qui me correspond parfaitement, même si je sais aussi apprécier les bénéfices du salariat, que j’ai longtemps côtoyé aussi mais dans lequel je finis tôt ou tard par me sentir limitée.

zen_organisée_diane

As-tu (eu) des doutes ? Lesquels et comment fais-tu pour les surmonter ?

Je crois que le doute fait partie du chemin, j’ai bien sûr douté, et ce dès le départ. Et je doute encore aujourd’hui, tous les jours ou presque ! Chaque fois que je lance un nouvel atelier par exemple, ou que j’ose m’aventurer sur un chemin nouveau. Ne jamais douter signifierait que ce serait acquis une fois pour toutes, et je crois que ce ne serait pas bon pour ma créativité !

Et puis, comme tout le monde, j’ai des jours avec et des jours sans, des jours où tu te lèves et tu te demandes si ce que tu fais est vraiment utile, si ça sert vraiment à quelque chose, à qui, pourquoi (tu sais, ce genre de jours où tu te poses mille questions existentielles !).

Quand je vis l’un de ces jours-là, je ne cherche pas tout de suite à résister, j’accueille pleinement ces doutes, je les laisse s’exprimer, je fais une petite place à ma propre vulnérabilité parce qu’on ne peut pas toujours être fort et dans le « combat ». J’aime bien parfois aussi m’autoriser à lâcher prise, à baisser les armes et à me dire que c’est bien aussi, que c’est légitime, que j’en ai le droit. Et ça fait un bien fou !

Et j’ai remarqué que lorsque j’accueille pleinement ces moments de fragilité, je repars avec une énergie nouvelle plus rapidement et plus fort.

Au niveau personnel, que te rapporte le fait d’être devenue entrepreneure ?

– Un sentiment de liberté qui me va comme un gant ! Je me souviens que l’un de mes clients sur Paris, à l’époque où je travaillais dans la communication, était un grand cabinet de recrutement RH. Il nous avait fait passer, à mon associée et à moi-même, des tests de recrutement assez poussés, histoire de tester leurs prestations, et il était ressorti de mes tests, entre autres, que je fonctionnais exactement comme un « cheval sauvage » ! Et c’est tout à fait vrai !

Je suis ce que l’on appelle une “entrepreneuse nomade”, travaillant aussi bien dans le train que dans un café, dans un espace de coworking ou chez moi. C’est un mode de vie qui me ressemble, doux, libre et créatif, dans lequel je m’épanouis et peux donner le meilleur.

– Et puis, justement, la possibilité d’exprimer pleinement ma créativité (débordante parfois !) mais surtout qui je suis, comment j’ai envie de travailler et surtout avec qui.

– Et enfin, mais je dirais surtout, le sentiment très gratifiant d’être utile, d’apporter ma contribution aux autres, d’être chaque jour là où je dois être, c’est-à-dire à ma juste place.

Vis-tu de ton activité ou en as-tu l’intention ?

Oui, aujourd’hui c’est le cas et je m’en réjouis !  Mais cela n’a pas toujours été le cas, d’abord parce que pendant trois ans, il m’a fallu concilier le développement de Zen & Organisée avec une activité salariée. Je ne m’y consacre à 100 % que depuis octobre 2013 seulement !

Mes revenus proviennent de mes ateliers en ligne, de mes accompagnements individuels mais également des ateliers et formations (intra et inter) que j’anime en entreprise. Il est important pour moi de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier et de varier les sources de revenus. Peut-être une façon de me rassurer ?

Peux-tu citer des ressources qui t’ont aidée dans la création et le lancement de ton projet ?

Pas forcément à la création mais un peu plus tard, je dirais sans hésiter le réseau des Mampreneurs, pour échanger, sortir de chez soi, et partager, réseau que j’ai rejoint en mai 2011. J’ai été par la suite responsable d’antenne en 2012, et je viens même de rempiler pour un mandat en janvier 2016 ! C’est incontestablement mon réseau de cœur, probablement parce que nous partageons des préoccupations communes et un même état d’esprit.

Reçois-tu du soutien de ta famille et tes proches ?

Oui, assurément et c’est fondamental pour moi !

De mon mari d’abord, qui partage ma vie depuis 22 ans, et qui m’a soutenue lorsque j’ai décidé de quitter mon poste confortable de cadre RH, lui qui est pourtant si attaché à la sécurité matérielle ! Je sais que cela lui a demandé un « effort » énorme et je prends son attention comme un très beau geste d’amour !

De mes enfants qui sont toujours très fiers de leur maman, même s’ils ont toujours du mal à expliquer en classe ou à leurs amis ce que je fais vraiment (« Tu es/fais quoi, déjà ? »).

De ma maman, fan de la première heure, qui m’a toujours soutenue, depuis toute petite (j’ai toujours eu des milliers de projets depuis mon plus jeune âge !), et qui m’a toujours accordé sa confiance. Qui sait, enfin, m’écouter et me rebooster quand j’ai une baisse de moral.

De ma sœur enfin, qui a lancé son activité de photographe indépendante depuis peu et avec laquelle je partage des séances de co-coaching sur nos activités respectives.

fais_briller_ton_etoile_diane

Quels seraient tes conseils pour celles qui ont envie de se lancer ?

Sans hésiter celui de se donner du temps. Suffisamment de temps pour construire et développer leur petite entreprise, à leur rythme, sans pression.

Se donner le temps de réussir est probablement le plus beau cadeau que l’on puisse se faire.

En décidant de s’accorder le temps nécessaire (c’est-à-dire le temps qu’il faudra) à la maturation et au développement de votre projet, quel qu’il soit, vous faites instantanément disparaître toute la pression que vous faites penser sur vos épaules avec cette obligation de réussir dans des délais souvent trop courts.

Or, je constate souvent que les néo-entrepreneures veulent faire décoller leur entreprise dans des délais souvent trop courts. Il faut pourtant du temps pour affiner son offre, pour peaufiner sa démarche, pour trouver ses premiers clients, puis pour en avoir d’autres, et enfin pour vivre de son activité. Et certains temps sont incompressibles. Construire par exemple une légitimité, ou un réseau professionnel, ça prend du temps ! Et beaucoup échouent parce qu’elles ne se sont pas données suffisamment de temps, et qu’elles finissent par céder à la pression étouffante et inhibante de « devoir rentrer de l’argent ».

C’est la raison pour laquelle je conseille souvent de ne pas lâcher son activité salariée de suite et de construire pas à pas son activité indépendante. Cela demandera probablement un peu plus de temps (puisque vous ne pourrez pas vous y consacrer à temps plein), cela vous demandera aussi quelques sacrifices car il est difficile (et j’en sais quelque chose !) de concilier deux activités à la fois + tout le reste, mais en contrepartie, cela vous donne un luxe énorme : celui de pouvoir prendre votre temps. A cet instant, plus rien ne s’oppose à votre réussite, ce n’est plus qu’une question de temps…

J’aime bien d’ailleurs cette petite phrase de Ralph Waldo Emerson qui résume bien, à mon sens, mon propos : « Il n’y a pas de buts irréalistes, que des échéances irréalistes. »

diane_zen

Quels sont tes meilleurs secrets pour bien communiquer sur ton projet ?

Pfff, question difficile ! Je ne sais pas si j’ai un ou plusieurs secrets pour bien communiquer sur mon projet…

Je dirais, je crois, que c’est l’authenticité. Quand j’écris un billet, ou un contenu, je fais une proposition. C’est toujours un parti-pris. Parfois, ça plait. Parfois moins mais c’est toujours le reflet de qui je suis et de ma démarche. Les personnes qui me suivent (via le blog, la page Facebook, ou à travers mes ateliers, par exemple) le font parce qu’elles adhèrent à ma philosophie. Nous partageons souvent les mêmes valeurs, le même état d’esprit, elles reviennent parce qu’elles se reconnaissent en partie dans ce que je propose.

Je n’ai jamais cherché à plaire à tout prix et à proposer quelque chose qui ne me ressemble pas, y compris via la page Facebook. Je ne m’émeus jamais, par exemple, de perdre quelques fans ici et là quand je publie un nouveau post par exemple, parce que je ne cherche pas à retenir les personnes à tout prix. Si elles décident de se désabonner de la page, c’est probablement qu’elles ne s’y reconnaissaient plus, et quelque part, c’est tant mieux, je préfère avoir sur la page des personnes qui adhèrent à ma démarche. C’est une forme de lâcher prise qui me permet de me détacher du besoin de plaire et de ne pas me mettre trop de pression inutile…

Quelles sont les actualités que tu as envie de partager ?

En ce moment, elles sont plutôt nombreuses ;-)

Je viens de publier un nouveau livre chez Eyrolles, J’arrête de procrastiner, 21 jours pour arrêter de tout remettre au lendemain ! C’est mon dernier-né et j’en suis très fière, je suis impatiente de voir quel chemin il va désormais faire sans moi…

JarreteDeProcrastiner

J’ai également inauguré il y a peu un tout nouveau site professionnel, www.dianeballonadrolland.com, dont je suis très fière également car nous avons travaillé sur ce projet pendant des mois avec May du blog Vie de Miettes !

Au même moment, j’ai inauguré un second blog, Fais briller ton étoile !, qui s’adresse à celles et ceux qui ont trouvé leur étoile, qui la cherchent encore ou qui veulent la faire briller un peu plus fort… Ce nouveau projet me tenait à cœur depuis longtemps et va me permettre de travailler sur la question du sens, complémentaire à celle de l’équilibre :

• Se sentir à sa juste place.
• Se libérer des limites que l’on s’impose.
• Avoir l’audace d’oser.
• Se faire progressivement confiance jusqu’à déployer ses ailes et oser exprimer son plein potentiel.
• Oser suivre la voie de son cœur et s’épanouir professionnellement.

J’en suis au tout début et là encore, je compte bien me donner le temps pour développer ce nouveau projet sans pression en restant à l’écoute de mon ressenti !

Enfin, je viens de lancer plusieurs ateliers en ligne inédits :

• FOCUS : Retrouver sa pleine capacité d’attention et de concentration, auquel tu participes !
• RALENTIR : Gérer son temps autrement et faire du temps son allié,
• CONCILIER VIE PRO ET VIE PERSO : Créer l’équilibre juste pour soi, et
• GERER SON ENERGIE : Prendre la responsabilité de son énergie et se préserver de l’épuisement.

Un grand merci à toi pour ton invitation, Laurence !


Note personnelle
Actuellement je suis l’atelier FOCUS : “Retrouver sa pleine capacité d’attention et de concentration”.

Dès les premières lignes, il m’a aidée à identifier quelques capteurs d’attention pour ne pas dire “empoisonneurs d’attention”. Les semaines qui viennent vont être consacrées à prendre des mesures pour retrouver une plus grande capacité d’attention et de concentration. Comme beaucoup de femmes et d’entrepreneures, je suis un peu l’ordinateur central de la famille et de mon business à la fois. J’ai 100 idées à la secondes et je suis trop pressée pour tout (ça je viens de l’apprendre au travers de l’interview de Diane).

Rester concentrée et cesser de penser que le multi-tasking fait de nous une wonder woman, c’est réellement important pour travailler efficacement et terminer la journée avec un sentiment de pleine satisfaction, pour ne pas se disperser sans cesse et pour être moins stressée. Et avec tout cela … mieux profiter de la vie.

C’est mon troisième atelier en ligne avec Diane … autant vous dire que je suis une convaincue. Les deux premiers étaient très utiles et, pour l’anecdote, j’y ai même rencontré virtuellement Christine Lefebvre de AtYourSide qui est devenue une partenaire de travail et une amie dans la vie réelle !


Retrouvez Diane sur le net et profitez de ses conseils et de son expérience

Blog : www.zen-et-organisee.com
Site Internet : www.dianeballonadrolland.com
Facebook : www.facebook.com/Zenetorganisee
Twitter : @Zenetorganisee

Instagram : @Zenetorganisee

Pin It on Pinterest

Et si vous partagiez cet article

Vous pouvez faire découvrir les articles du blog à vos amis. Il suffit d'un clic ;-)