L’histoire de Sandrine et Sophie-Charlotte, fondatrices des entrepreneuses créatives, me laisse rêveuse. C’est l’histoire moderne, version 2.0, de deux femmes qui se trouvent des points “business” communs sur les réseaux sociaux et décident de collaborer en débutant un blog commun.

Elles ont longtemps travaillé sans se rencontrer ce qui ne les a pas empêchées de progresser, de collaborer et d’avancer au point de publier deux livres qui sont devenus des références pour les entrepreneures qui souhaitent lancer leur business créatif. La devise de mon petit pays chéri est ici encore de mise : “L’union fait la force” ! On le sait … Seules on va plus vite, ensemble on va plus loin ! J’ai le plaisir de vous (re)proposer (première date de publication = 9 juin 2015) une interview mise à jour de Sophie-Charlotte et Sandrine. Si vous êtes un peu actives sur la toile et que vos activités tournent autour d’un business créatif, vous n’avez pas pu louper leur blog bourré de bons conseils et de formations très utiles.

Notez que vous entendrez prochainement parler de Sophie-Charlotte qui prépare son nouveau livre … patience !


Bonjour Sophie-Charlotte & Sandrine. Qui êtes-vous ? Que faites-vous dans vos multiples vies ?

Je suis Sophie, formatrice dans un centre pour adultes. J’interviens désormais en marketing stratégique et relation digitale. Je tiens également un blog sur lequel je publie quotidiennement des conseils pour les créatrices : Ma petite valisette.

Sophie Charlotte de ma petite valisette

Et moi je suis Sandrine, consultante et formatrice en communication. J’interviens auprès de créateurs d’entreprises et d’étudiants en école de communication et de commerce. Mes prestations sont disponibles sur mon site Cousette communication

Sandrine Entrepeneuse Creative

Depuis 2012, nous tenons également un blog en commun : Les Entrepreneuses Créatives. Nous y partageons des actualités et des conseils pour aider les business créatifs qui se montent en France mais aussi en Belgique, en Suisse et même au Canada ! Nous proposons également des formations, en ligne ou parfois en présentiel, pour les aider à se faire connaître et à développer leur business.

Enfin nous sommes co-auteures de deux ouvrages parus aux éditions Eyrolles: Vendre et mettre en avant ses créations, dont la 2ème édition est sortie début 2016, et Le Guide des entrepreneuses créatives, publié en mai 2015 !

Comment vous êtes-vous rencontrées et d’où vous est venue l’idée de vous adresser aux entrepreneuses créatives ?

Nous étions toutes les deux très actives sur Facebook et sur nos blogs et nous avions des centres d’intérêts en commun. Nous avons donc fait connaissance via les réseaux sociaux. Au moment où Sandrine a lancé sa marque Cousette communication pour accompagner les business créatifs en matière de rédaction web et communication digitale, moi je commençais à vendre des formations au blogging pour ce même public. Nous nous sommes vite aperçues que nos compétences étaient complémentaires et que nous pouvions travailler ensemble pour aller encore plus loin !

Votre blog et vos formations rencontrent un vrai succès, à quoi est-ce dû selon vous ?

Nous sommes sans doute dans les premières à avoir lancé en France ce type de formation pour cette cible particulière. Nous sommes aussi très présentes sur les réseaux sociaux et nos réseaux respectifs nous ont permis de toucher un très grand nombre d’adeptes ! Notre visibilité en ligne mais aussi hors ligne (presse, livres…) démontre par ailleurs la validité de notre approche. Travailler en duo nous a également aidé à faire preuve d’audace et à provoquer les opportunités. Pour terminer, notre expertise est aujourd’hui reconnue grâce au succès du livre mais aussi aux témoignages positifs de nos clientes toujours plus fidèles.

Parlez-nous de votre dernier livre : Le guide des entrepreneuses créatives

Nous avons pensé ce livre comme un outil de développement personnel, un petit “coach de poche” en somme ! Même s’il ne remplacera pas un accompagnement physique et individuel, il constitue une vraie aide pour l’entrepreneuse ou la freelance qui travaille seule chez elle. Toujours en nous appuyant sur les témoignages de professionnels, nous avons abordé des thèmes aussi variés que la créativité, l’organisation de son espace de travail, la gestion de son temps, la motivation, la solitude, la recherche d’aide et de financements… Bref, une mine d’informations pour réussir sa vie d’entrepreneuse créative épanouie !

couv guide entrepreneuses creatives

La question qui fâche :  faire de sa passion un business… c’est toujours possible ?

Tout est possible ! Mais rien n’est facile… Entre le statut de l’auto-entrepreneur (uniquement en France), les plateformes de vente pour créateurs, les outils gratuits de création de sites, les blogs truffés de bons conseils, les formations en ligne, lancer son business créatif est à la portée de tous. Le faire évoluer et fructifier est une autre histoire ! La denrée rare, outre le budget dont on a toutes besoin pour démarrer, c’est le temps. C’est une variante très capricieuse, surtout pour celles qui, comme nous, ont des enfants !

Que répondez-vous à ceux qui disent qu’on ne peut pas vivre de l’artisanat ? Que ces femmes, souvent des mamans, qui créent ne sont que des “bricoleuses sans ambition” ?

Vivre d’une activité, peu importe laquelle d’ailleurs, reste une notion très personnelle et dépend de multiples critères. Pour certains, pouvoir vivre de son activité signifie pouvoir payer des vacances au Club Med, pour d’autres, ce sera juste payer les factures et son loyer…. ce qui est déjà pas mal ! Certaines ne cherchent en effet qu’un revenu d’appoint et une activité compatible avec leurs obligations (ou envies !) familiales.

Quant à l’étiquette de “bricoleuses”, elle est effectivement fréquente, et nous mettons souvent en garde nos stagiaires, qui ont tendance à véhiculer elles-mêmes ce cliché par leur vocabulaires ou leur positionnement. Nous savons que les mentalités ont du mal à changer, que pour beaucoup les entrepreneuses créatives sont encore des extra-terrestres, des électrons libres un peu hors norme, mais il ne tient qu’à elles de savoir valoriser l’expérience incomparable de l’entrepreneuriat !

Certaines créatives sont des rêveuses. Elles ne se rendent pas toujours compte des obstacles qui les attendent si elles veulent vivre de leurs créations. Quels sont, selon vous, les critères de réussite ?

Être réaliste, patiente et clairvoyante ! Effectivement, vu de l’extérieur, on peut avoir l’impression que vendre ses créations, c’est facile. Avec tous les outils facilement accessibles sur le web, on se prend à rêver et à s’imaginer à son compte. Tout cela est possible mais l’investissement en temps est considérable !!! On ne s’improvise pas non plus comptable, photographe, attachée de presse, graphiste, webdesigner et logisticien. Il faut être conscient de ses forces et de ses faiblesses pour faire appel aux bonnes personnes pour les bonnes missions.

La question qui divise : Connaissez-vous beaucoup d’entrepreneuses créatives qui arrivent à vivre de leur “art” ? Y a-t-il des secteurs plus porteurs ?

Oui, il en existe ! En revanche, soyons claires, il s’agit rarement du revenu d’un cadre à temps plein ! Vivre de ses créations est possible mais rien n’est facile. Les ventes ne tombent pas du ciel. Ce sont celles qui adoptent une vraie stratégie d’entreprise pour leur activité qui ont le plus de chances de survie.

Disposer, au démarrage, d’un pécule pour investir ou faire face sans trop de stress aux premiers mois d’activité (les premières ventes se font parfois attendre et quand elles arrivent le chiffre d’affaire est en général rapidement réinvesti) est un vrai plus. En effet, investir, déléguer, tester, innover sont autant de paris audacieux qu’il faut relever pour espérer vivre de sa passion. Par ailleurs, il est important, dès le démarrage, de mettre l’accent sur la communication et le commercial, quitte à présenter une gamme de produits réduite. Or, de nombreuses créatrices se focalisent à l’excès sur la constitution de stock et l’élaboration de nombreux produits.

Pour vous, c’est quoi la “réussite”, “réussir dans la vie” ?

C’est faire ce qui nous plaît ! Entendez par là : s’épanouir dans et par son travail et dans sa vie personnelle. Rares sont les personnes qui aiment ce qu’elles font. Pour nous, la réussite ne se mesure pas en euros, en followers sur Facebook ou en parutions presse (même si c’est toujours agréable !). La réussite est un accomplissement personnel propre à chacun. Si la réussite ne tient souvent pas à grand chose, la réussite est souvent un tout petit rien qui nous rend heureux !


La carte d’identité virtuelle des Entrepreneuses Créatives

Leur site
Leur page Facebook
Twitter
HelloCoton

Pin It on Pinterest

Et si vous partagiez cet article

Vous pouvez faire découvrir les articles du blog à vos amis. Il suffit d'un clic ;-)