J’ai toujours adoré le travail de Geraldine. Elle avait d’ailleurs fait une première apparition sur le blog en 2015. Mais le temps passe vite et les projets évoluent alors je suis partie faire un petit tour de son côté pour découvrir son nouveau projet encore en gestation. Un joli projet prometteur qui a besoin d’un petit coup de pouce en ce moment car il est en pleine campagne de crowdfunding.

Je vous propose de découvrir ce que Géraldine prépare et si vous le souhaitez de participer à la campagne soit sur Ulule, soit en partageant cet article tout autour de vous pour propager la nouvelle !

Géraldine, rappelle-nous qui tu es en quelques mots

J’ai 36 ans, je suis namuroise d’origine et brabançonne d’adoption. Depuis près de dix ans, je suis journaliste, photographe et traductrice indépendante. Je suis en couple avec Xavier, journaliste lui aussi, et nous avons deux enfants, Juliette (6 ans et demi) et Gaspard (bientôt 4 ans).

Géraldine Dardenne © Michael Ferire

Je crois savoir (genre je fais l’innocente) que tu as nouveau projet …

Oui, depuis un an, je travaille sur un projet de mook lifestyle 100% belge baptisé ‘Spéculoos’.

Un mook, c’est un support qui se situe à mi-chemin entre le magazine et le livre. Le contenu s’apparente à celui d’un magazine avec une succession de reportages sur des thèmes divers tandis que la forme est plus proche du livre avec du beau papier, une couverture cartonnée et de grandes photos.

L’idée est de parler de la Belgique autrement en présentant des lieux authentiques et des personnes inspirantes et engagées. La campagne de crowdfunding qui va permettre de financer le premier volume est actuellement en cours sur la plateforme de financement Ulule (www.ulule.com/speculoos-magazine).

Spéculoos, soutenez le crowdfunding de lancement du mook 100% belge

Cette idée t’es venue de ton métier de journaliste ?

Cela faisait quelques années que je lisais des mooks américains ou français et que je trouvais dommage qu’il n’existe pas de pendant belge. Je n’imaginais pourtant pas à ce moment-là être à l’origine de ce projet… ;-)

Inconsciemment, l’idée avait quand même fait son chemin dans mon esprit puisque j’ai fini par en parler à Marina Evaristo qui est coach au CEI – Centre d’Entreprise et d’Innovation à Louvain-la-Neuve. Elle a tout de suite adhéré au projet et m’a encouragée à le développer. L’aventure Spéculoos était lancée…

En pleine préparation du projet … j’imagine que parfois le doute s’installe ?

Bien sûr, il serait faux de dire que mettre un tel projet sur pied fut un long fleuve tranquille… Mais qui ne doute pas en lançant une nouvelle idée ?

Je me suis bien entendu demandée un nombre incalculable de fois si l’idée était réellement bonne et comment elle allait être accueillie. Heureusement, le lancement de Spéculoos sur les réseaux sociaux m’a permis de constater que le public était intéressé par le projet et le démarrage très positif de la campagne de crowdfunding le confirme. Mais ce n’est jamais gagné. L’expérience m’a appris qu’on ne peut pas se permettre de se reposer sur ses lauriers quand on se lance dans l’entrepreneuriat.

Etre entrepreneure, c’est toujours passionnant ?

Etre entrepreneure, c’est sans cesse se dépasser et sortir de sa zone de confort. Ce n’est pas tous les jours facile mais le sentiment de fierté et de satisfaction est intense lorsqu’on voit un projet aboutir. C’est donc très enrichissant d’un point de vue personnel.

Quels seraient tes conseils pour celles qui ont envie de se lancer ?

Prendre le temps de bien réfléchir à son projet avant de se lancer me paraît primordial.
Il faut aussi travailler beaucoup et être patiente.
Le succès n’est pas toujours au rendez-vous dès le départ mais si le travail est bien fait, il finit souvent par payer !

Quels sont tes meilleurs secrets pour bien communiquer sur son projet ?

Communiquer sur son projet, c’est la base. On peut avoir un projet incroyable, si personne ne le connaît, où est l’intérêt ?

Pour ce nouveau projet, j’ai commencé à communiquer sur les réseaux sociaux plusieurs mois avant le lancement de la campagne de crowdfunding. J’en ai aussi beaucoup parlé autour de moi à des publics très divers.

Depuis le lancement de la campagne, je communique encore plus, toujours sur les réseaux sociaux bien sûr mais aussi par le biais de newsletters envoyées aux abonnés et de communiqués à destination de la presse et de la blogosphère. Tout ça est très énergivore mais nécessaire si on veut toucher un maximum de monde.

Quelles sont les actualités que tu as envie de partager ?

La campagne de crowdfunding est bien entendu l’actualité principale concernant ce projet. Une somme de 15.000 euros doit être réunie d’ici le 9 mars au plus tard. Nous avons presque atteint la moitié du montant mais pour y parvenir, nous allons devoir redoubler d’efforts. Si nous obtenons le montant souhaité, le Volume 1 de Spéculoos sortira fin avril. J’espère que nous y arriverons rien que pour toutes les personnes qui ont déjà adhéré et contribué au projet.

Spéculoos sur le net c’est par où ?

Campagne de crowdfunding (jusqu’au 9 mars 2018) : fr.ulule.com/speculoos-magazine
Le site internet de Spéculoos : www.speculoos-magazine.be
La page Facebook : www.facebook.com/speculoos-magazine
Le compte Instagram : www.instagram.com/speculoos_magazine