Je suis.

Laurence, mariée, maman de deux enfants forcément formidables, la quarantaine bien avancée …

J’ai fait des études universitaires commerciales, marketing et financières pour ensuite suivre une route toute tracée vers un emploi salarié dans une société pharmaceutique internationale. Dès le début j’ai compris que cette situation ne pourrait pas être éternelle. Je me suis rapidement sentie enfermée, privée d’une certaine forme de liberté, surtout dans la gestion de mon temps mais aussi dans les lourdeurs des processus internes d’une grosse boîte.

Ce sentiment n’a fait qu’augmenter à la naissance de mes enfants. Je voulais être plus présente.

Je suis restée, malgré tout.

 

Oser.

Oser. Voilà ce qui m’a manqué à cette époque.
Je ne voyais pas trop vers quoi me diriger.
Je n’étais pas heureuse professionnellement mais je ne réagissais pas pour autant.
Quitter mon job pour refaire la même chose ailleurs ne m’intéressait pas.
Partir pour faire autre chose me tentait … mais il fallait OSER.
Entreprendre n’était pas une option qui coulait de source pour moi, vraiment pas.

Bref. Je ne me faisais pas confiance.

Le destin m’a donné un petit coup de pouce lorsque mon entreprise a décidé d’entamer une importante restructuration. Sans doute étais-je la seule à me réjouir de cette situation (j’en avais presque honte). J’y ai vu l’opportunité d’une vie professionnelle nouvelle. C’était “maintenant ou jamais” ou la promesse d’un nouvel avenir à condition de s’en donner la possibilité et de s’autoriser cette petite folie …

Mais que faire ?

Petit à petit j’ai pris la route vers ce que je fais aujourd’hui. Ce fut un cheminement par “essai – erreur” mais toutes les expériences sont bonnes à prendre et chacune d’elles est un pas de plus vers l’équilibre. Rien n’a donc été inutile. J’ai notamment créé une marque pour enfants : Une Souris dans l’Herbe (marque qui existe toujours et se développe grâce au talent et aux idées folles de Virginie), j’ai aussi lancé l’asbl Mompreneurs.be (qui rend service à de nombreuses femmes grâce à l’enthousiasme de la nouvelle équipe en place). Notamment.

Dans toutes ces expériences j’ai fini par identifier clairement ce que j’aimais vraiment faire : communiquer, écrire, partager, promouvoir l’entrepreneuriat (et plus particulièrement l’entrepreneuriat au féminin), échanger avec d’autres femmes qui, comme moi, cherchent à se créer un job sur mesure. Cerise sur le gâteau, ces expériences m’ont menée vers une utilisation plus intensive d’internet et de ses réseaux. Je me suis naturellement intéressée de plus près à la communication sur internet.

 

Aujourd’hui

Je partage désormais mon temps entre
• la rédaction de mon blog,
• la rédaction pour des magazines belges et pour celles qui préfèrent déléguer cet aspect,
• la création de sites internet,
• le coaching en communication digitale (audit de votre stratégie de communication et conseils),
• la mise en place d’outils de communication pour mes clientes (et parfois mes clients),
• la formation (création d’une newsletter, création d’un site web),
• et j’aimerais faire du community management pour d’autres que moi.

Aujourd’hui je gère presque tout le temps mon temps. Parfois il y a des urgences ou des embouteillages dans mon planning. Parfois j’ai plein de temps pour moi. Et j’aime ces deux aspects.

Aujourd’hui je vis de mon activité indépendante. Certainement pas (encore) comme j’aurais pu le faire en restant dans ma multinationale. Mais ma liberté n’a pas de prix.

Aujourd’hui je fais ce qui me plait et j’ai retrouvé le goût d’apprendre. Je suis toujours disponible pour mes enfants et ça … c’est inestimable à mes yeux.

 

Le blog

J’ai débuté ce blog fin 2013. J’avais envie d’y parler de communication sur internet dans le cadre de la création d’entreprise au féminin. Très vite j’ai décidé d’y publier également des portraits de femmes qui se lancent dans le parcours de l’entrepreneuriat. Ces histoires me touchent. Forcément.

Pour elles : c’est un coup de pouce, une occasion d’être lues et de se faire connaître.
Pour les lectrices : c’est une source d’inspiration ou de motivation, la preuve que tout est possible.
Pour moi : c’est un plaisir de dénicher ces aventures et de les faire connaître.

Depuis j’ai pris goût au blogging au point d’ajouter ici des portraits de blogueuses et de démarrer en 2016 un second blog, personnel cette fois et consacré essentiellement à la cuisine. Si vous cherchez une petite recette c’est par ici : Forty Five – Blog Food & Lifestyle

Pin It on Pinterest