A l’heure où l’on entend encore beaucoup parler de bonnes résolutions, peut-être avez-vous également succombé à l’envie de créer une meilleure version de vous-même en 2017 …

Du coup je parie que beaucoup d’entre vous ont, d’une manière ou une autre, placé la nutrition dans la liste de ses intentions. Voilà qui tombe super bien !

Eh oui car pour démarrer cette nouvelle année d’interviews inspirantes, je vous propose de découvrir le projet 100% plaisir de Audrey et Lucie : Make Eat Happen !

Il pourrait bien vous aider à tenir cette bonne résolution, mais surtout il vous offrira un moment de partage, d’apprentissage et de plaisir au travers d’événements organisés en Brabant Wallon. On en parle avec les créatrices en ébullition à presque 2 semaines de leur premier événement.


Avant de parler de votre lancement d’activité, si on parlait un peu de vous

Nous sommes deux complices, Audrey et Lucy, une rencontre, plein de points en commun et un super équilibre.

Audrey, blogueuse, organisatrice d’événement, maman d’une petite fille magnifique et en attente d’une deuxième merveille pour début mars. Entrepreneuse, décidée, généreuse. C’est elle qui structure, qui checke les deadlines, qui contacte les créateurs pour les goodiesbag…

Lucy, nutritionniste, conférencière, formatrice et animatrice d’atelier culinaires. Maman d’une petite fille de 4 ans. Créative, amoureuse des vraies saveurs, passionnée. C’est elle qui crée le buffet, qui anime la conférence et qui gère avec Audrey les contacts, la com’ et les ateliers.

Racontez-nous votre projet

Le projet c’est Make Eat Happen

En résumé, nous proposons un moment de partage et d’apprentissage pour se faire du bien autour de choses saines :
○ Un buffet gourmand, coloré et sain.
○ Une conférence-échange autour des grand concepts de la nutrition santé donnée par Lucy.
○ Un atelier créatif animé par une personne de talent.
○ Plein de cadeaux dans un goodies bag pour faire découvrir les petits créateurs et artisans belges dégotés par Audrey.
○ Tout cela dans un endroit tendance du BW.

Comment vous est venue cette idée ?

Nous avons pensé à organiser exactement ce qui nous manque dans notre région. Nous avions envie de réunir un petit groupe autour de sujets qui nous tiennent à coeur et dans une ambiance chaleureuse. Nous voulions aussi aider les talents belges à se faire connaitre tout en faisant plaisir à nos invitées. L’intérêt est d’aider à promouvoir des acteurs de la vie saine tout en apprenant aux participantes les bons gestes et leur intérêt pour leur santé.

Est-ce que vous lancer dans l’entrepreneuriat était un rêve de longue date, une idée nouvelle ou une nécessité ? 

Plutôt une envie, une passion. Nous avons chacune nos projets à côté. Ce concept des « Make Eat Happen » est vraiment plus un projet qui nous tient à coeur et que nous créons par plaisir et par passion.

Un nouveau projet s’accompagne souvent de doutes, comment les surmontez-vous ?

Oui bien sûr ! Comme dans tous projets qui commencent, nous avons des moments de doutes qui nous font réfléchir et qui nous permettent aussi d’affiner notre projet. Quoi qu’il arrive, nous restons positives et nous gardons confiance.

Au niveau personnel, que vous rapporte le fait d’être devenues entrepreneures ?

La liberté de créer un projet qui nous ressemble totalement, sans aucune autre contrainte. Nous pouvons complètement suivre nos valeurs et aller au bout de nos idées en restant nous-mêmes.

Quelles sont vos ressources pour monter votre projet ?

Dans notre cas, il s’agit surtout de livres de recettes et de documentation qui ont servis d’inspiration pour le buffet et la conférence nutri.

Que dites-vous à celles qui ont envie de se lancer ?

On n’a qu’une vie et il faut qu’elle ait du sens !

Quels sont vos meilleurs secrets pour bien communiquer sur votre projet ?

Soyez bien entourées, faites toujours preuve de créativité, apprenez à rebondir et restez positives.

Nos petits conseils :
○ Rester soi-même et cohérente par rapport au projet initial.
○ Ne pas vouloir plaire à tout le monde et du coup en faire trop.
○ Donner une place importante à l’identité du projet et aux visuels. Selon nous, c’est grâce à cela que les gens peuvent se faire une idée générale de l’ambiance et du « mood » dans lequel nous sommes.
○ Et finalement, essayer de communiquer au bon moment pour atteindre le plus de personnes.

Quelle place accordez-vous au networking ?

Nous n’accordons pas de place particulière au networking, toute notre communication se fait via les réseaux sociaux, et les publications dans certains magazines qui ont été séduits par le projet.

Quels sont les pièges à éviter quand on se lance ?

Il faut surtout rester soi-même et rester juste. Continuer à faire de vrais contacts et à s’entourer de personnes entières avec qui on sent vraiment que les projets auront du sens et resteront positifs. Je pense que le principal piège à éviter est de vouloir travailler avec tout le monde !

Quelles sont les actualités que vous avez envie de partager ?

La première édition du Make Eat Happen qui aura lieu ce 5 février chez Mood.

Au programme : 
○ Un buffet coloré – santé,
○ Une conférence sur le principe de la détox en nutrition par Lucy
○ Un atelier cosmétiques naturelles par Les Ateliers de Gen’ : apprendre à faire ses produits ménagers & cosmétiques pour réaliser une crème et une lotion visage.
○ Et des petites surprises à ramener chez soi.


Audrey et Lucy sur internet

Facebook : Make Eat Happen
Instagram : Hello Make Eat Happen
Le site de Lucy : www.monalimentation.be
Le Facebook d’Audrey : https://www.facebook.com/luneetlautreblog/

 

Pin It on Pinterest

Et si vous partagiez cet article

Vous pouvez faire découvrir les articles du blog à vos amis. Il suffit d'un clic ;-)