Petit temps maussade pour ces vacances de Carnaval, un temps idéal pour faire des pâtisseries, comme s’essayer au macaron ! C’est en commençant comme cela que La Fée Macaron a fait de ses premiers essais la passion d’un nouveau métier ! 

Avant de parler de ton activité, si on parlait un peu de toi …

Ma carrière a commencé en tant que coiffeuse, un métier que j’adore. Ensuite ma vie a changé le jour où j’ai eu mes enfants. Les horaires de mon métier ne s’accordaient plus avec ma vie de maman et je voulais profiter de mes enfants. Je n’ai pas pu profiter à fond de ma mère, elle aussi indépendante. J’ai commencé à faire quelques pâtisseries pour les enfants et une nouvelle passion est née.

Raconte-nous ton activité.

Mon activité est la fabrication artisanale de pâtisserie. Mon produit phare est le macaron que je décline en plus de 150 parfums sucrés et salés. Mais je fais aussi du cake design ainsi que de la pâtisserie plus classique comme les merveilleux, le fraisier, le cheese cake etc.

Comment t’es venue cette idée ?

Quand j’ai eu mes enfants, j’ai commencé à réaliser des cakes et des macarons. C’était une vrai catastrophe mais je suis très persévérante quand je ne suis pas satisfaite ! J’ai alors réalisé de plus en plus de macarons et autres petites gourmandises. Au fil du temps les amis, la famille m’ont fait de plus en plus de compliments et m’ont suggéré d’en faire mon activité.

La principale question était de savoir si les clients seraient intéressés par mes produits alors que je n’ai pas de boutique. J’ai commencé par ouvrir une page Facebook et l’engouement a été présent.

As-tu (eu) des doutes ? Lesquels et comment fais-tu pour les surmonter ?

Avant de me lancer mes doutes étaient en rapport avec la clientèle … Pourquoi les gens auraient-ils envie de me commander des pâtisseries alors que je ne suis pas un « grand nom » et que je n’ai pas de boutique physique vitrine. Mais j’ai vite été rassurée ;-)

Au niveau personnel, que te rapporte le fait d’être devenue entrepreneure ?

Une grande fierté car j’ai réussi à me faire connaître par moi-même. Je suis autodidacte, je n’ai suivi aucune formation ni stage dans une pâtisserie, juste la soif de foncer dans ce nouveau domaine que j’ai découvert.

Peux-tu citer des ressources qui t’ont aidée dans la création et le lancement de ton projet ?

En soi je n’ai pas eu beaucoup de ressources juste cette grande soif de réussite qui était nourrie chaque jour par les compliments des personnes qui m’avaient fait confiance. Sinon mes modèles sont les grands nom de la pâtisserie : Pierre Herme, Pierre Marcolini, Christophe Felder et bien d’autre encore …

Quels seraient tes conseils pour celles qui ont envie de se lancer ?

La persévérance et surtout croire en ce que l’on fait !

Quels sont tes meilleurs secrets pour bien communiquer sur son projet ?

Mon secret dans mon cas a été de faire goûter au lieu de parler. La première réponse des gens est « les macarons je les aime chez LaDurée ou chez Marcolini ». Et puis, s’ils prennent le temps de goûter un de mes macarons, … ma magie opère 😊

J’ai une petite anecdote à ce sujet …

Un jour j’étais invitée (grâce à un réseau dont je fait partie) à un brunch chez Pierre Marcolini. Je m’étais promis d’essayer d’avoir son avis (de préférence positif) sur mes produits. Donc, toute motivée, j’emporte avec moi un coffret de 7 macarons différents. Malheureusement lorsque j’arrive sur place, le manager nous informe Pierre Marcolini s’est absenté pour assister à l’ouverture d’une nouvelle boutique. Très déçue, je décide de partager mes macarons le manager présent … je me dis qu’il me donnera bien son avis. Donc je lui explique que la pâtisserie est mon travail et ma passion. A ma grande fierté, il a aimé mes macarons, ainsi qu’un autre membre de leur équipe. Ils m’ont même demandé ma carte. Waouh, après tout ils sont habitués à goûter les meilleures pâtisseries !

Vis-tu de ton activité ou en as-tu l’intention ?

Je vis entièrement de mon activité. Je n’aurais pas le temps d’en avoir une deuxième car je réalise aussi des gâteaux en pâte à sucre avec des modelages qui peuvent parfois prendre beaucoup de temps !

Comment envisages-tu tes concurrents ? Ils te font peur ?

En soi mes concurrents ne me font pas peur car je propose tellement de parfums que, pour l’instant, personne n’a un choix aussi grand. Je fournis des produits avec une belle garantie de fraîcheur car je ne congèle jamais aucun de mes produits. Je travaille vraiment presque à la minute comme dans un restaurant !

Beaucoup de femmes se lancent notamment en espérant mieux concilier vie privée et vie professionnelle. Est-ce cela fonctionne pour toi ?

En effet, je pensais qu’être ma propre patronne me permettrait de mieux concilier mes deux vies mais ce n’est pas toujours facile vu que je travaille seule et à la commande.

Quels sont tes rêves les plus fous pour ton entreprise ?

Mon plus grand rêve est d’avoir ma propre petite boutique où je pourrais travailler et donner des ateliers. Avoir une vitrine où je pourrais présenter mes produits !

Pourquoi je devrais commander chez toi ?

Ah mais c’est simple : je réalise des macarons bien équilibrés, d’une fraîcheur exemplaire avec un panel de parfum à n’en plus finir.

Mon site www.lafeemacaron.be
Mon Facebook http://www.facebook.com/lafeemacaron14

Pin It on Pinterest

Et si vous partagiez cet article

Vous pouvez faire découvrir les articles du blog à vos amis. Il suffit d'un clic ;-)