Cela faisait un bon petit moment déjà que cette idée me trottait dans la tête : me mettre dans la peau des invitées du blog et m’auto-inviter à faire mon auto-interview. Jouer, moi aussi, au jeu du questionnaire que j’envoie habituellement à d’autres et me présenter à vous comme je présente toutes les autres entrepreneures et blogueuses ici. Après tout, pourquoi pas …

Pourtant pendant tout ce temps je n’ai pas osé (osé … tiens, cela me rappelle quelque chose). J’ai eu peur peut-être qu’on ne comprenne pas ma démarche, mon clin d’oeil.

La semaine dernière Meggan m’a glissé elle-même cette idée à l’oreille, idée ensuite soutenue par Christine qui est toujours de bon conseil. C’était le petit coup de pouce qu’il me fallait pour me décider à franchir le pas ! Voici donc mon auto-interview. J’avoue que pour y arriver, il m’a fallu oublier que je répondais à mes propres questions, sinon c’était un peu étrange … J’ai donc imaginé Christine à ma place.

Avant de parler de ton activité, si on parlait un peu de toi …

Laurence, mariée et maman de deux enfants / ados fantastiques. Une bonne quarantaine d’années au compteur mais toujours 30 ans dans ma tête et dans mes inséparables baskets … Situation qui, je pense, va durer encore un peu.

J’aime les soirées improvisées entre amis, les discussions à bâtons rompus, prendre des fous rires (ceux qui font tout oublier), respirer l’air de l’Atlantique, rouler à vélo à Noirmoutier ou sur l’île de Ré, regarder les émissions culinaires et passer du temps dans ma cuisine.

Eternelle insatisfaite, je pense qu’il me faudrait plusieurs vies pour faire tout ce que j’ai envie de faire tant au niveau privé que professionnel. Du coup je n’aime pas trop perdre mon temps …

Ton activité c’est le site / blog sur lequel nous trouvons. On en parle ?

OK parlons-en ! Même si je ne sais pas trop par quoi commencer …

De la Suite dans les ID c’est une aventure qui a commencé par un blog en 2013. A l’origine il était destiné à partager des astuces pour bien communiquer sur internet mais mon intérêt pour les histoires d’entrepreneurEs a vite pris le dessus et j’y ai publié beaucoup plus de portraits inspirants que d’astuces …

Aujourd’hui j’ai repris les choses en main et c’est à la fois un blog et un site, un doux mélange entre
○ mon activité d’indépendante au service des entrepreneures,
○ mon expérience professionnelle et les traces qu’elle a laissées au coeur de mes centres d’intérêt (càd mettre en avant les femmes qui entreprennent pour se réaliser ou réaliser un rêve)
○ et mon envie de m’exprimer par l’écriture selon le ton qui est le mien, sans passer par aucun filtre.

Mon parcours professionnel en tant qu’indépendante a été un peu lent au démarrage et il est passé par de nombreuses étapes pour arriver à ce qu’il est devenu aujourd’hui. Mais, dans toutes les activités que j’ai pu exercer, la communication a toujours été la partie qui m’a fait vibrer et qui m’a motivée. Désormais j’aide (surtout) les femmes à communiquer sur internet.

Et comment en es-tu arrivé là ?

Il y a quelques années, je me suis lancée sur internet pour faire connaître mes projets du moment. C’est mon mari qui a réalisé mes premiers sites et je les mettais péniblement à jour. Tout cela était totalement chinois pour moi. Petit à petit j’ai appris à me débrouiller seule et j’ai pris goût à internet et à ses multiples possibilités. Du coup j’ai eu envie d’apprendre et je me suis formée de manière autodidacte.

C’est drôle quand on y pense … j’ai obtenu mon Master en sciences commerciales et en marketing à coup de nuits blanches, de photocopies, de blocus réalisés à la dernière minute et de secondes sess’ bien méritées et voilà qu’aujourd’hui j’apprends par plaisir …

J’apprends donc tous les jours par envie et j’aimerais pouvoir transmettre mes connaissances aux femmes qui, comme moi il n’y a pas si longtemps, démarrent leur activité, doivent se faire connaître et ne savent pas trop comment s’y prendre.

Concrètement …

Concrètement je peux les aider de plusieurs manières :

○ en prenant moi-même en charge (une partie de) leur communication sur internet,
○ en les accompagnant et les aidant à démarrer sur internet pour ensuite continuer seule
○ en transmettant ce que j’ai appris via des formations en petits groupes.

Au final mes clientes peuvent composer leur programme « à la carte » comme elles l’entendent. Par exemple : me demander de réaliser leur site internet, gérer seules leurs réseaux sociaux et suivre une formation pour apprendre à envoyer des newsletters professionnelles mais me demander de rédiger ou de revoir leur texte.

Elles ? Dois-je comprendre que tes services ne s’adressent pas aux hommes ? 

Pas en priorité en effet. Je m’adresse avant tout à celles qui suivent un peu le même parcours que moi. Cela crée des affinités, un climat de compréhension et des arômes crochus. J’ai envie de les aider là où j’ai pu parfois être bloquée moi-même, de démystifier la communication sur internet, de leur transmettre l’envie de s’y mettre, de les motiver. C’est ce qui me fait vibrer.

Mais cela ne signifie pas que je n’ai pas de clients masculins ou que je les refuse. En général ce sont des hommes qui sont également dans cette démarche de créer leur activité et de démarrer sur internet. Et cela se passe très bien aussi !

Quels sont tes secrets pour bien communiquer sur ton projet ?

J’en ai plein, c’est un peu mon métier non ? J’ai parfois moi-même du mal à faire le tri dans tout ce qu’on peut mettre en place. Si on veut faire tout parfaitement, on ne fait plus que communiquer au détriment des projets des clients.

Disons que ma communication repose avant tout sur mon site et son blog. C’est là que se trouve le coeur de mon « message » direct (en présentant mes services par exemple) ou indirect (en publiant des portraits inspirants). A partir de là je « rayonne » vers les réseaux sociaux, Facebook principalement et j’aime aussi beaucoup Instagram. Je suis également présente sur Twitter, Pinterest et LinkedIn mais dans une moindre mesure. J’aime tous ces réseaux … mais il faut faire des choix pour garder du temps pour ce qui va payer les factures à la fin du mois.

Devenir indépendante, était-ce un rêve ?

Alors là pas du tout ! Quand on a construit notre maison il y a 10 ans, l’architecte voulait placer un escalier pour accéder au-dessus du garage et ainsi pouvoir aménager un bureau séparé « pour le cas où je deviendrais indépendante » … ça m’a bien fait rire et nous avons refusé. Aujourd’hui je m’en mords un peu les doigts …

Pourtant en y réfléchissant, mon caractère indépendant aurait pu me mettre sur la piste. Depuis toujours je veux pouvoir n’en faire qu’à ma tête, gérer mes horaires, mon travail et mes projets comme je l’entends … Il y avait des indices que je n’ai pas vus tout de suite …

D’ailleurs, je ne pense pas que je pourrais faire marche arrière. Redevenir salariée pourquoi pas mais certainement pas coincée dans un bureau de 9h à 17h et emprisonnée dans d’interminables réunions et pyramides de décision … pitié non !

As-tu des doutes ? 

Ouhlala plein ! Mais pas sur le fait d’être devenue indépendante. Je pense que c’est vraiment ce qui me correspond le mieux.

Par contre je doute quand une offre n’est pas signée, je doute quand je lance un nouveau service, je doute quand les fins de mois sont plus difficiles, je doute quand j’observe celles qui font le même métier que moi et qui ont toujours l’air plus pro à mes yeux, je doute quand je réponds à une auto-interview que je m’apprête à publier ;-)

Ces doutes sont liés à la confiance en soi et cette fameuse confiance ne fait pas partie de mes points forts. Même si je crois comprendre que je renvoie une autre image de moi que celle de quelqu’un qui manque de confiance.

Tant que l’envie est là, elle est plus forte que le doute. Et puis parfois, j’utilise la méthode Coué … je regarde en arrière ce que j’ai déjà accompli dans ma vie professionnelle et je réalise que j’ai aussi plein de raisons d’être fière de moi et qu’il faut continuer.

Quels sont tes conseils pour celles qui ont envie de se lancer ?

Il n’y a pas de conseils universels. Il suffit de lire les portraits inspirants du blog pour réaliser qu’il y a autant de façon d’entreprendre que de femmes qui entreprennent.

Ce que je sais par contre c’est qu’il faut essayer de ne rien regretter. Si l’envie de changer de vie  et d’entreprendre est suffisamment forte, il faut écouter cette petite voix et lui donner sa chance de s’exprimer.

Pas à n’importe quel prix et pas sans réfléchir. Mais en vous renseignant, en vous formant, en vous préparant, en vous faisant accompagner, en réseautant, en vous assurant que votre entourage proche vous suivra au-delà du premier mois, en réalisant que ce ne sera pas simple tous les jours et que la fortune n’attend pas tout le monde au bout du chemin, en prenant conscience que devenir indépendante c’est très relatif niveau indépendance de l’esprit … Salariée je rentrais et je n’y pensais plus, j’avais des vraies vacances, payées en plus ! Maintenant faire une pause me demande de la discipline et mes vacances sont 1000x plus méritées.

Quelles sont les ressources qui t’ont aidée à te lancer ou à continuer ?

Avant tout mon mari qui me soutient dans mes projets en mettant parfois ses projets de côté. Je ne le lui dis sans doute pas assez mais son soutien silencieux et bienveillant est une vraie ressource pour moi.

Pour me lancer j’ai suivi des formations chez Azimut et j’ai été accompagnée par Job’in. Je fais partie du réseau Mompreneurs en Belgique. Le networking est très important pour se faire connaitre mais également pour se sentir soutenue et moins seule.

Pour m’organiser en tant qu’indépendante et pour progresser, j’ai suivi des ateliers en ligne de Diane Ballonad Rolland (qui également auteure et créatrice du blog Zen et Organisée). Elle est une personne réellement inspirante pour moi. Un autre blog ressource est WP Marmite.

Je suis également des formations en ligne que je recommande (pour autant que ce soit dans votre domaine d’activité) : Blogschool, WPChef, ElegantSchool et je fais partie du Chaudron « la communauté des créateurs de sites WordPress qui veulent devenir plus pro ». Je suis également abonnée aux formations OpenClassRooms.

Beaucoup de femmes se lancent en espérant mieux concilier vie privée et vie professionnelle. Est-ce cela fonctionne pour toi ?

Maintenant oui … Mais au début pas du tout. Lorsque j’ai créé le réseau Mompreneurs en Belgique (dont je ne m’occupe plus aujourd’hui), j’ai bien failli me perdre. J’y ai consacré un temps de fou, je n’ai pas su déléguer et ni accepter mes limites. J’en ai fait trop au détriment de ma vie de famille et de mes amis …

Mais on apprend de ses erreurs. Aujourd’hui je concilie vraiment ces deux aspects de ma vie. J’ai repris possession de mes week-ends et de mes soirées. Je suis présente (pas uniquement physiquement) pour mes enfants et je m’impose des pauses, de préférence avec des amies pour déjeuner et refaire le monde ou alors dans ma cuisine.

Ta famille et tes proches comprennent-ils ton activité ?

Oui et non. Ca dépend de qui on parle. Internet ce n’est pas évident pour tout le monde alors gagner sa vie en communiquant sur internet ce n’est pas toujours clair. Mais je dois dire aussi que je n’en parle pas beaucoup. Quand je vois mes proches, j’ai envie de parler d’autre chose et je n’ai pas envie de les saouler avec mon travail.

As-tu une actualité à partager ?

Oui … mon site a changé de look. Désormais on trouve sur une seule et même adresse tout ce qui concerne les services que je propose et le blog. Ce dernier a été divisé en deux pages distinctes : le digital blog et les portraits inspirants.

J’adore mettre les entrepreneures en avant et inspirer d’autres femmes au travers des portraits que je publie. Mais, en faisant le point avec moi-même, je me suis rendue compte que je me cachais un peu et que je ne parlais jamais de moi. En même temps je suis bien placée pour savoir que c’est compliqué de parler de soi …

Toujours est-il que je ne me rendais pas service en m’effaçant, en espérant qu’on devine mes services au hasard de la lecture d’un portrait. Au final, j’ai décidé que je mérite autant que les autres de me faire connaître.


Sur internet on me trouve …

https://www.facebook.com/DelasuitedanslesID/
https://www.instagram.com/delasuitedanslesid/
https://twitter.com/SuitedanslesID
https://www.pinterest.com/suitedanslesid/
https://www.linkedin.com/in/laurenceverset/
http://forty-five.be
https://www.facebook.com/fortyfiveblog/
https://www.instagram.com/fortyfiveblog/
https://www.pinterest.com/fortyfivebe/

 

Pin It on Pinterest

Et si vous partagiez cet article

Vous pouvez faire découvrir les articles du blog à vos amis. Il suffit d'un clic ;-)